Rencontre avec les dirigeants

Publié le par Pat

Patrick Plas, directeur opérationnel de Wireless était sur le site de Lannion aujourd'hui, accompagné de Dominique Rasseneur. Leur visite avait plusieurs buts.
Tout d'abord, en début de matinée, ils ont assisté au CE qui avait lieu.
Les salariés d'alcatel-Lucent les attendaient à la sortie pour leur claironner un petit slogan ayant pour but de leur montrer notre mécontentement et la solidarité entre nous.
Malheureusement, de ce CE, il n'est rien ressorti de particulier, si ce n'est la motivation de Plas et Rasseneur à poursuivre l'élaboration des plans d'externalisations.
Ensuite, ils ont assisté à des présentations techniques réalisées par les managers des différentes équipes de Wireless, dont le NGN Mobile.
Puis à 14h, les salariés des NGN Mobile et Fixe, ont pu poser des questions et exprimer leur opposition face aux externalisations.

Bref, cette rencontre, bien qu'elle ait eu le mérite d'exister et nous ait permis de nous exprimer, nous a laissés bien moroses. Les explications et justifications n'étant pas toujours à la hauteur, nous avons toujours ce sentiment d'injustice!
Et aussi cette impression que nous vivons le debut du démantèlement de la R&D en France et qu'il s'agit là de délocalisations "déguisées"!

Tout commentaire est le bienvenu.

Publié dans Informations Internes

Commenter cet article

viboes 01/10/2009 22:36


J'ai bien aimé le coup de caca qu'il nous a fait. C'est ma réunion, ma réunion a moi et rien qu'a moi! On l'aurait bien vu comme interprète dans le clip de "La chute". ALU a an avenir certain avec
des acteurs comme PP. Dommage que les salaries d'ALU ne seront plus là pour le recevoir comme de vieux copains. Quand a leur avenir, il est certain aussi: Rue du chromage sans numéro. Dommage que
tout cela ne soit pas qu'un film, et que le film soit fini :(


test 01/10/2009 11:52


test


Bernarino 01/10/2009 09:39


La brutalité de Patrick Plas a été clairement affichée, il ne s'en cache pas. Il ne faut pas se leurrer sur son engagement d'examiner les postes qui sont actuellement ouverts sur la région
parisienne mais qui pourraient être ouverts à Lannion : cela n'accouchera que d'une souris.
Donc rien à espérer de lui.
Il faut gagner la bataille de l'externalisation: il a lui même concédé que sa réalisation serait difficile; à nous d'empirer encore les choses. Médiatiser notre affaire y contribuerait, mais pour
l'instant nous avons échoué (hormis la pub iPhone détournée)
Certes l'alternative annoncée n'est pas non plus réjouissante puisqu'il s'agit d'un PSE. Mais ce sera une autre bataille, qui se jouera avec des règles qu'il connaît beaucoup moins -voire pas du
tout -que le jeu de monopoly auquel il espère se livrer avec son "co-sourcing".